États-Unis : polémique autour de l’importance de la troisième dose  

Related

Nouvelle récompense pour l’agence Webaxis

L'agence Webaxis vient de décrocher une nouvelle récompense, marquant...

Cardiolife : le spécialiste du défibrillateur

Au sein du monde médical, certaines innovations ont le...

Share

Dès le 20 septembre 2021, certaines classes de la population américaine devraient se faire vacciner une troisième fois. Cette décision du gouvernement n’est nullement appréciée de tous.

Pourquoi une troisième dose de vaccin est-elle parfois nécessaire ?

Normalement, une troisième dose de vaccin est nécessaire lorsque les anticorps des personnes vaccinées ne réagissent plus efficacement contre le virus. Il s’avère donc parfois important d’opter pour une dose supplémentaire. On parle ainsi de « dose de rappel ».

D’après quelques statistiques israéliennes, les faits mentionnés plus haut sont confirmés. Une troisième dose de vaccin est donc importante. Toutefois, il faut des études plus avancées. Une troisième dose peut également être indispensable lorsqu’un variant du virus, plus virulent que ce dernier se propage.

Analyser les données avec précautions

De l’analyse de quelques données, on note que les vaccins administrés ne permettent pas à l’organisme de réagir efficacement contre le coronavirus. Selon certains scientifiques, la considération de ces données devrait nécessiter plus de temps. Et même si ces analyses sont confirmées, il faut également tenir compte de plusieurs autres paramètres.

En effet, le fait qu’une personne transmette le virus ne signifie pas que celui-ci est moins protégé contre ce dernier. La transmission après vaccination pourrait être moins grave que la transmission avant vaccination. Il faut également noter que la personne vaccinée atteinte du COVID-19 ne développe pas les formes graves de la maladie comparée aux non-vaccinées. La nécessité d’une troisième dose doit être analysée minutieusement.

D’après Anne Durbin, spécialiste en vaccins, la baisse d’efficacité des vaccins ne voudrait pas dire que les vaccins échouent. Il faut rappeler que cette nouvelle mesure du gouvernement américain ne concerne que les personnes âgées et ceux ayant un faible système immunitaire.

Pourquoi une telle décision du gouvernement américain ?

La décision de Washington, favorable pour une troisième dose, est plus ou moins basée sur des suppositions. Pour justifier cette mesure, les autorités mettent en avant des résultats d’une étude qui prouve la baisse d’efficacité de certains vaccins. Il s’agit du vaccin Moderna et du vaccin Pfizer.

De l’interprétation de ces résultats, les autorités estiment que les personnes vaccinées pourraient développer les formes graves de la maladie. Il convient de noter que le pays fait face à une augmentation du nombre de contaminée dans le rang des vaccinés. L’étude des données de sept États américains a permis de tirer cette conclusion. Cependant, le nombre d’hospitalisations a assez baissé.

Les raisons d’explosion du nombre de personnes contaminées

La hausse du nombre de contaminé est due à plusieurs facteurs. L’une de ces causes est le fait que l’utilisation du masque n’est plus exigée. Ceci favorise une forte propagation du virus. Le variant Delta étant plus virulent, il se propage plus vite et atteint également les personnes vaccinées. Ceux-ci ne développent tout de même pas les formes graves.

Que dit l’OMS ?

Pour l’OMS, il n’est pas encore temps de penser à une troisième dose de vaccin. D’après Moeti Matshidios, directeur de l’OMS Afrique, une dose de rappel est considérée comme une moquerie de l’équité vaccinale. On ne saurait opter pour une troisième dose alors que les vaccins sont rares.

 

 

 

spot_img