Brexit • Les conséquences du « oui » : les unes et dessins de presse au lendemain du vote

A la Une du Daily Mirror le 24 juin 2016
[:fr]

LLe 24 juin 2016 est un jour historique en Europe : le référendum demandant au peuple britannique s’il souhaite partir de l’Union européenne s’est conclu par un « oui » à 51,9%. Et ce, qui plus est, avec une participation élevée, à plus de 72%. Revue de presse des meilleurs unes et dessins en réaction au vote.

VOIR AUSSI • Les conséquences du « oui » : les bourses sont en panique VOIR AUSSI • Les conséquences politiques du « oui » : démission de Cameron, sursauts à l’étranger VOIR AUSSI • Comprendre les origines et les enjeux du référendum britannique

Les Unes de presse

La presse britannique semble tout particulièrement divisée au lendemain de ce référendum. Il y a tout d’abord les titres qui déplorent cette séparation.

theeconomist brexit
« Une scission tragique »
"Ayez peur, très peur, nous sommes sur le départ"
« Ayez peur, très peur, nous sommes sur le départ »

Il y a ensuite ceux qui expriment tout simplement la brutalité de cette « scission ».

"The Spectator"
« The Spectator »
"Nous sommes sortis"
« Nous sommes sortis »
The Sun a opté pour un jeu de mot...
The Sun a opté pour un jeu de mot…
The Herald titre un drapeau britannique déchiré
The Herald titre un drapeau britannique déchiré
"Dehors : un choc mondial pour ce départ de la Grande Bretagne de l'UE"
« Dehors : un choc mondial pour ce départ de la Grande Bretagne de l’UE »

D’autres titres expriment plutôt la division que le référendum a créé au sein de la Grande-Bretagne. En effet, si l’Angleterre a voté pour la sortie, ce n’est pas le cas de l’Écosse…

"L'Écosse a voté pour rester, le Royaume-Uni a voté pour le départ... c'est étrange"
« L’Écosse a voté pour rester, le Royaume-Uni a voté pour le départ… c’est étrange »
metro brexit
« La Grande-Bretagne divisée »
"Une nation divisée"
« Une nation divisée »
"Une nation divisée"
« Une nation divisée »

Les dessins de presse

Les caricaturistes s’en sont quant à eux donné à coeur joie, la plupart se moquant de ce départ.

- "Excusez-moi monsieur, puis-je vous suggérer de prendre un parachute avec vous ?" - "Merci, mais le drapeau suffira"
– « Excusez-moi monsieur, puis-je vous suggérer de prendre un parachute avec vous ? »
– « Merci, mais le drapeau suffira »
Par Marian Kamensky
Par Adams
Par Adams
Par Uit de Kom
Par Uit de Kom
Par Brandan E. Reynolds
Par Brandan E. Reynolds
VOIR AUSSI • Les conséquences du « oui » : les bourses sont en panique VOIR AUSSI • Les conséquences politiques du « oui » : démission de Cameron, sursauts à l’étranger VOIR AUSSI • Comprendre les origines et les enjeux du référendum britannique[:]

Abonnez-vous à notre mag

Entrez votre adresse e-mail ici pour recevoir une notification de nos nouvelles publications.

Publicité

Les publicités ne servent qu'à financer l'hébergement de notre site internet, WIDE étant réalisé par des étudiants bénévoles.

Suivez-nous

Rejoignez WIDE sur Facebook et sur Twitter.